par Suzanne Blouin

À ce moment où tous nous sommes interpellés par des titres comme «Le secret», «Le secret du secret», « Le pouvoir d’attraction», force est de constater l’engouement sinon le besoin profond de chacun d’accéder à une vie plus épanouissante et à un plus grand bonheur. Il y a certainement du vrai dans ce que propose ces livres, mais les résultats demeurent souvent très partiels, voire décevants. Mais pourquoi donc?

suis-heureuxCertains diront que «ces affaires-là ça ne marche pas, que c’est bon juste pour vendre des livres à ceux qui cherchent à croire en toutes sortes de balivernes». En effet, ce n’est pas parce que l’on «sait» qu’il serait préférable d’être calme et en paix dans certaines situations, que l’on ressent cette paix. Ce n’est pas parce que l’on veut vivre l’amour, faire l’expérience de l’abondance ou éliminer quelque chose de notre vie tel qu’un comportement, qu’il s’éliminera par notre simple volonté ou que l’amour viendra frapper à notre porte, ou encore que l’abondance arrivera par le courrier express du matin.

Notre volonté, si elle est nécessaire, elle n’est pas suffisante. C’est un bon début toutefois, car pour arriver à créer dans sa vie ce que nous souhaitons profondément, cela demande une intention ou un certain alignement. Un alignement clair, mais aussi un mode de pensées et des émotions en cohérence avec ce rêve, ce projet, ce sentiment dont nous aimerions faire l’expérience. Nous pourrions dire en ce sens, que nous sommes les créateurs, plus ou moins conscients, de ce que nous vivons d’instant en instant en fonction de nos pensées et de nos émotions. Cela demande donc de la vigilance pour être à l’affût de ces pensées et émotions qui viennent faire obstacle à notre plus grand bonheur.

S’il y a en nous des croyances ou des pensées du type «ce n’est pas pour moi», «je n’y arriverai pas…», «c’est trop beau pour être vrai»,…ou quelque chose du genre, l’intention ou la volonté sera en opposition avec ces pensées et émotions qui vont dans le sens contraire. Ces pensées-là qui ont été alimentées à maintes et maintes reprises par nos émotions négatives de manque d’estime personnelle, de peur, de culpabilité, d’envie, par les jugements face à l’abondance ou envers ceux qui réussissent,… des émotions et pensées auxquelles nous avons prêté beaucoup d’attention et de foi. Elles sont tellement énergisées, qu’elles pèseront lourd dans la balance à l’inverse de cette intention parfois fugace au sujet du projet ou sentiment que l’on souhaite vivre.

S’observer est essentiel pour s’assurer qu’il n’y a pas en nous ce type d’émotions ou de pensées. Puis, voir à faire ce qu’il faut pour s’en libérer en faisant du dégagement intérieur au niveau émotionnel, un peu comme un grand ménage du printemps, et en travaillant sur nos croyances et nos «formes pensées».

Cela ne veut pas dire non plus que nos leçons de vie nous seront épargnées si nous cultivons l’amour, la joie, la paix mais que nous aurons une attitude au service de l’amour, un amour vivant et jaillissant, et une aptitude plus grande qui nous ouvrira des portes sur des options que nous n’aurions même pas imaginées, que nous n’aurions peut-être pas vues ou qu’il nous aurait fallu du temps ou une circonstance extraordinaire pour percevoir.

Cette nouvelle perspective plus lumineuse et vaste où nous cultivons l’amour en soi facilite la position d’observation neutre face aux situations de la vie courante, une position nécessaire pour sortir du mirage et de l’illusion qui nous entraîne dans une zone connue malgré qu’elle soit inconfortable, celle du cycle incessant et infernal de souffrance en raison de nos histoires passées, de nos blessures qui ont enfoncé le clou de certaines croyances et qui dès lors, nous ont maintenus dans des scénarios peu réjouissants ni satisfaisants. En cultivant l’amour, on redécouvre alors notre nature essentielle et on commence à s’identifier davantage à cette source de lumière et de joie en soi qu’à notre «corps de souffrance».

Prendre 5 minutes par jour pour cultiver le bonheur peut transformer le monde

Observez comment d’avoir dans son entourage des relations avec des personnes heureuses vous comble et vous procure du bonheur, de la paix et de la joie. Elles ont comme une énergie qui vous inonde et qui vous contamine de ce bonheur qui transpire de tout leur être…Ce pouvoir de l’amour n’est pas réservé à des personnes spéciales ou à des privilégiés. Cet amour réside bien au chaud au cœur de chacun. Suffit d’y prêter attention, d’y faire place et de le cultiver.

Ayant déjà manifesté l’amour et la joie à chacune de vos journées, sans déni, mais dans l’accueil, dans une perspective de bienveillance envers soi et envers les autres, comme un élan de célébration de la vie telle qu’elle se manifeste avec parfois des cadeaux qui arrivent «mal emballés», l’amour nous revient multiplié via toutes ces personnes qui apprécient de nous ce rayonnement de l’amour et par bien d’autres voies aussi, comme une vague qui revient toujours vers la mer, sa source. Cette source qui est en vous! Cultiver l’amour, la joie, et le répandre, il n’y a rien de plus satisfaisant et de plus sûr pour vivre comblé et épanoui. Rappelez-vous les paroles de Mère Térésa qui disait «si vous avez besoin d’amour, offrez-le !».

Si vous êtes vous-mêmes heureux dans votre vie personnelle, ou professionnelle ou amoureuse, ou dans plusieurs de ces sphères, vous avez sans doute remarqué l’effet que cela produit chez les gens qui vous entourent. Souvent, nous nous faisons dire à quel point notre présence fait du bien. Et c’est vrai ! Cela ne veut pas dire de s’éloigner des gens qui ont des difficultés au contraire, leur offrir votre soutien, votre empathie est certainement le cadeau le plus précieux que vous pouvez leur offrir, un cadeau dont ils vont se souvenir très longtemps.

Rappelez-vous les gens qui se sont présentés à vous juste pour être là avec vous dans ce que vous viviez, sans chercher à trouver des solutions pour vous ou à vous entraîner dans une direction. Ces personnes vous ont fait le don de leur présence. Cette présence qui vient justement de cette connexion à cette source d’amour en soi qui apaise, qui guérit et qui contribue.

Les gens près de vous qui ont tendance à tourner en rond dans des scénarios tristes et parfois destructeurs auront aussi la chance, s’ils s’ouvrent à cette dimension et qu’ils sont prêts à l’accueillir, d’être touché par votre présence comme un oasis dans le brouillard qui ouvre peut-être à d’autres options…

Si vous avez expérimenté la souffrance sous une forme ou sous une autre, ou que vous espérez vivre le bonheur, un amour partagé et une relation riche et épanouissante, si vous souhaitez vous ouvrir à un potentiel de talents à l’intérieur de vous, si vous aimeriez sortir des vieilles habitudes pour créer une vie plus satisfaisante, sachez que cette possibilité vous attend et qu’elle se manifeste naturellement dans la mesure où nous lui faisons place.

Il ne s’agit pas d’attendre et simplement d’y penser, mais d’utiliser cette intention comme une boussole vous montrant la voie pour «manifester» cette énergie dont vous avez besoin pour réaliser vos rêves. Agir à chaque jour en conscience, avec amour et détachement, un pas à la fois. Alors, la plénitude émerge en vous et rejaillit tout autour de vous, vous ouvrant la voie sur de nouvelles possibilités; voilà ce qui vous attend assurément à cultiver l’amour!

Pour en savoir plus à mon sujet ou sur mes services, voyez ma biographie qui suit plus bas.
Une très belle fin d’hiver remplie de joie à rayonner le Soleil du dedans!

Suzanne Blouin
Formatrice au Québec et en Europe
www.vivreleveil.com

einstein-valeurs

N’essaie pas de devenir un homme de succès. Essaie plutôt de devenir un homme de valeurs.
Albert Einstein

 

courage-suivre-intuition

Ayez le courage de suivre votre coeur et votre intuition. L’un et l’autre savent ce que vous coulez réellement devenir. Le reste est secondaire.
Steve Jobs, fondateur d’Apple

[GARD 0451074877]

penseeLa source de toutes les pensées et idées qui apparaissent dans notre esprit est notre esprit même.

Si nous ne saisissons pas les pensées lorsqu’elles apparaissent, elles disparaîtront d’elles-mêmes, tout à fait naturellement.

Aucune distinction n’est à faire entre l’apparition et la disparition des pensées : si nous n’avons pas de saisie à leur égard, les pensées s’élèvent de l’esprit et s’évanouissent en l’esprit.

Alors, peu importe le nombre des pensées, notre méditation n’en sera pas perturbée puisqu’elles ne sont que le va-et-vient de l’esprit.

 

Lama Guendune Rinpoché

 

[GARD 0451074877]

1344886_64193188_resize

Je choisis de connaître l’amour et l’harmonie.

Je suis en charge de toute mon expérience.

C’est ma responsabilité vitale de diriger la personne que je suis.

Je le fais dans une dimension de délicieuse anticipation en sachant que j’ai le pouvoir et la force de me créer une existence saine.

Les messages que je me transmets aujourd’hui sont clairs, positifs et définis.

Je m’assure que ces messages sont reçus en les transformant en actions.

Les voix qui critiquent et qui jugent n’ont aucune place dans mes pensées puisque je me fie à ma sagesse innée.

Je ne permets à aucune voix, interne ou externe, de me faire osciller, de m’éloigner du sentier de la santé, de l’amour et de l’entièreté que j’ai choisis.

Je suis le directeur suprême due ma vie pour toujours et je rédige mon propre ordre du jour.

La dissension interne et la perturbation dont à tout jamais anéanties.

La conduite de ma vie se fait désormais dans l’équilibre et l’harmonie.

Rokelle Lerner
Etre soi-même un jour à la fois

[GARD 0451074877]

chute-echec_resize

La chute n’est pas un échec. L’échec, c’est de rester là où on est tombé. – Socrate

[GARD 0451074877]

par Jean-Pierre Lauzier, JPL Communications
Les Affaires, 6 février 2007

j0227557_resize

Vous désirez jouir d’un meilleur niveau de vie que celui que vous avez actuellement? Votre première réaction sera probablement de travailler plus fort et de passer des heures supplémentaires à votre travail.

Il y a des chances que cette approche améliore vos conditions, mais il est également probable que cette solution ne soit pas à la hauteur de vos attentes. C’est que vous faites toujours la même chose et toujours de la même façon.

Prenez le temps de trouver une réponse à la question suivante : « Que devez-vous faire pour améliorer, de façon significative, vos conditions actuelles? » Votre premier réflexe sera de dire que vous ne le savez pas. Si vous y réfléchissez davantage, vous arriverez certainement à trouver plusieurs réponses intéressantes.

Si vous n’avez toujours pas de réponse à cette question, alors allez à la librairie où il y a des milliers de livres qui vous aideront à acquérir des connaissances et qui vous guideront sur les actions que vous devez faire pour vous améliorer. Des tonnes d’auteurs offrent les ingrédients de la recette de leur succès, et ce, pour seulement quelques dollars.

En fait, la grande majorité des gens ont déjà une bonne idée sur la marche à suivre, mais ils n’osent pas s’aventurer dans cette voie parce que l’être humain déteste changer ses habitudes et n’aime surtout pas sortir de sa zone de confort.

Si vous considérez que votre situation actuelle est satisfaisante, alors il est bien évident que vous ne changerez pas. Mais si vous aspirez à mieux et si vous désirez ardemment réaliser vos rêves et vos désirs, alors vous devez changer, car pour obtenir des résultats différents, vous devez faire les choses de façon différente.

La première étape est d’identifier vos rêves, vos désirs, vos objectifs et vos buts. Vous devez croire en vous-même en ce sens que vous êtes tout à fait en mesure de matérialiser vos idées et de vous dire que si d’autres le peuvent, vous le pouvez également. Ces rêves sont le moteur qui vous pousse au changement et à l’amélioration.

La deuxième étape consiste à établir les actions et les gestes que vous devez accomplir pour vous rapprocher quotidiennement de votre objectif. Mettez-les par écrit et gardez-les à portée de vue afin de pouvoir les suivre avec grande attention.

La troisième étape est la plus difficile : vous devez AGIR. L’application des actions et des gestes (étape 2) va assurément vous mettre dans une position inconfortable. C’est normal; vous n’êtes pas habitué à y faire face.

Vous devez quitter votre zone de confort et vous FORCER CONSCIEMMENT ET MENTALEMENT dans l’exécution de cette nouvelle action. Cette nouvelle façon de faire vous sera probablement désagréable au début, mais elle deviendra facile et naturelle par la suite.

Pour faire une analogie, prenons le cas d’une personne qui conduit, pour la première fois, une voiture avec une transmission manuelle. Les gestes sont commandés d’une manière réfléchie et mécanique par le cerveau et la logique. Mais après un certain temps et avec de la pratique, ce n’est plus votre niveau mental qui commande les gestes, mais le fait que la conduite d’une voiture à transmission manuelle est devenue une habitude.

Lorsque vous procéderez à l’exécution de nouvelles actions, vous aurez fort probablement à combattre votre moi intérieur qui vous suggérera d’arrêter de faire tous ces efforts qui vous placent dans cette zone d’inconfort. Il faut également vous attendre à ce que cette voix vous dise d’arrêter, car elle croit que vous vous exposez au danger et à la peur. Ne vous laissez pas arrêter, car la plupart du temps, ce danger et cette peur ne sont que le fruit de votre imagination.

Il y aura des échecs et vous serez tenté de retourner vers vos vieilles habitudes. Continuez. Vous constaterez, après quelque temps, que les échecs subis vous auront fait avancer énormément. Prenez bien soin de toujours garder à l’esprit les rêves et les objectifs que vous avez identifiés, car ils vous aideront à maintenir votre voie.

Ayez le courage de passer à l’action dès maintenant et vous vous rapprocherez assurément de ce que vous désirez. L’expérience acquise vous procurera un plaisir et un bonheur que vous n’auriez jamais goûtés et que vous n’auriez jamais cru possibles auparavant.

Bon changement

garfield3

Il y a pire que moi, il y a mieux que moi mais il n’y en a pas deux comme moi !
Garfield