arbre-soleil

Il y a des jours où on dirait que la vie semble plus lourde sur nos épaules. Où le poids des responsabilités qu’on s’incombe devient trop pesant. Où la fatigue laisse place au découragement, à la tristesse ou même à la colère.

C’est le temps de s’accueillir dans cet état et de s’y aimer tel qu’on est plutôt que de le combattre.

C’est un temps de passage, de guérison. C’est aussi le temps de voir la situation en tant que témoin et non en tournant dedans, amplifiant éventuellement notre état de victime.

C’est alors le temps de lever les yeux, de regarder en avant et de remercier le soleil pour la sa lumière et sa chaleur, le vent pour le réconfort de sa brise, l’eau pour les émotions qu’elle emporte dans notre chemin de guérison… nous laissant alors avec le coeur en paix…

Dominique Jeanneret

 

P079A019

Les temps de grandes souffrances sont potentiellement des périodes de grandes transformations.

Pour que la transformation puisse se produire, nous devons aller profondément, aux racines mêmes de notre douleur et l’éprouver telle qu’elle est, sans blâme ni indulgence.

Osho

 

etapes

Quelle étape avez-vous atteint aujourd’hui ?

 

  [GARD 0451074877]

entourez-vous

Entourez-vous des gens qui vous propulseront plus haut !

 

einstein-valeurs

N’essaie pas de devenir un homme de succès. Essaie plutôt de devenir un homme de valeurs.
Albert Einstein

 

courage-suivre-intuition

Ayez le courage de suivre votre coeur et votre intuition. L’un et l’autre savent ce que vous coulez réellement devenir. Le reste est secondaire.
Steve Jobs, fondateur d’Apple

[GARD 0451074877]

penseeLa source de toutes les pensées et idées qui apparaissent dans notre esprit est notre esprit même.

Si nous ne saisissons pas les pensées lorsqu’elles apparaissent, elles disparaîtront d’elles-mêmes, tout à fait naturellement.

Aucune distinction n’est à faire entre l’apparition et la disparition des pensées : si nous n’avons pas de saisie à leur égard, les pensées s’élèvent de l’esprit et s’évanouissent en l’esprit.

Alors, peu importe le nombre des pensées, notre méditation n’en sera pas perturbée puisqu’elles ne sont que le va-et-vient de l’esprit.

 

Lama Guendune Rinpoché

 

[GARD 0451074877]

fait-confianceVoici cinq petits conseils de libération tirés du grand penseur de l’Ethique, Spinoza, pour vous aider à devenir un «vrai philosophe» et enrichir votre joie de vivre par le bonheur de penser :

1. Libérez votre esprit!

Rejetez toutes les croyances et cherchez à développer votre compréhension en ne vous fiant qu’à votre intuition: n’acceptez pour vraies que les pensées que vous comprenez avec certitude être universellement vraies !

2. Libérez votre cœur!
Réduisez vos affects passifs (tristesses, craintes, colères liées aux choses extérieures…) en augmentant vos affects actifs (désirs joyeux fondés sur la compréhension de ce qui est réellement bon pour vous) : posez-vous aussi souvent que possible la question «que puis-je faire ici et maintenant pour créer mon bonheur!?»

3. Libérez votre corps!
Cessez de subir les évènements et passez à l’action en adoptant une bonne méthode de vie. Réduisez l’importance de vos faux besoins (possessions, réputations et pouvoirs) et cultivez en priorité les biens humains véritables : une belle santé, de bonnes activités et de vraies amitiés.

4. Libérez votre temps!
Laissez tomber vos attachements au passé et vos inquiétudes envers l’avenir, et savourez le seul réel qui existe et qui compte vraiment: le présent éternel, dans son infinie et incessante nouveauté. Ne poursuivez qu’un seul projet, réalisable à chaque instant et ne dépendant que de vous : vivre une belle vie!

5. Libérez votre bonheur!
Agissez toujours avec générosité envers vous-mêmes et envers les autres en vous efforçant de réaliser vos vrais désirs. Ne faites désormais que ce qui vous procure enthousiasme et sérénité: ce que vous comprenez avec certitude être source de joie pour vous et pour tous!

En résumé, suivez votre vraie nature : obéissez à votre élan vital et utilisez votre intelligence pour vivre chaque jour un peu plus dans la liberté, la sérénité et l’allégresse…

Extrait d’un article de Bruno Giuliani, philosophe, directeur de l’École d’éthique

manifeste-penseeIl ne t’est jamais donné un désir
sans que te soit donné
le pouvoir
de le rendre réalité.

 

Richard Bach
Le Messie récalcitrant

 

 

chute-echec_resize

La chute n’est pas un échec. L’échec, c’est de rester là où on est tombé. – Socrate

[GARD 0451074877]