Woman Painting with a Paint Roller

Je choisis de connaître l’amour et l’harmonie.

Je suis en charge de toute mon expérience.

C’est ma responsabilité vitale de diriger la personne que je suis. 

Je le fais dans une dimension de délicieuse anticipation en sachant que j’ai le pouvoir et la force de me créer une existence saine.

Rokelle Lerner
ETRE SOI-MEME. Un jour à la fois

 

succes_resize

Le succès n’est pas la clé du bonheur. Le bonheur est la clé du succès ! Aime ce que tu fais et tu auras du succès.

 

liberte

La liberté est de s’aimer et de croire en Soi. – Dominique Jeanneret

 

948188_28574738_resize

Je suis toujours prêt à apprendre bien que je n’aime pas toujours être enseigné.

Winston Churchill

 

 

cree-reussite

Les succès ne frappent
jamais au hasard :
ceux qui réussissent,
ceux qui gagnent,
sont d’abord
des personnes
qui ont cru en elles.

Dominique Glocheux

Senior woman gardening

Si vous voulez réussir,

sachez ce que vous faites,

aimez ce que vous faites

et croyez en ce que vous faites.

 

Will Rogers

Farmer Inspecting Wheat

La valeur d’un homme

tient dans sa capacité à donner

et non dans sa capacité à recevoir.

 

Albert Einstein

pensees-creent-reussite

Si vous êtes continuellement insatisfait, que vous vous plaignez et que vous critiquez sans cesse, vous obtiendrez peu de la vie.

Au contraire, ai vous êtes ouvert et que vous vous concentrez sur ce que vous pouvez changer, vous obtiendrez des résultats positifs.

A vous de choisir quelles décisions et quelles actions changeront votre vie pour le mieux !
Nicolas Sarrasin

 

563951_162641330606618_2131878925_n

Dans votre mental, vous dites :

«J’accepte ce qui est, oui, oui, oui, mais je ne veux pas que ce soit comme ça, je voudrais que ce soit autrement».

Un aspect de l’acceptation, c’est l’absence de plaintes, l’absence de jugements.

Lee Lozowick

 

 

arbre-soleil

Il y a des jours où on dirait que la vie semble plus lourde sur nos épaules. Où le poids des responsabilités qu’on s’incombe devient trop pesant. Où la fatigue laisse place au découragement, à la tristesse ou même à la colère.

C’est le temps de s’accueillir dans cet état et de s’y aimer tel qu’on est plutôt que de le combattre.

C’est un temps de passage, de guérison. C’est aussi le temps de voir la situation en tant que témoin et non en tournant dedans, amplifiant éventuellement notre état de victime.

C’est alors le temps de lever les yeux, de regarder en avant et de remercier le soleil pour la sa lumière et sa chaleur, le vent pour le réconfort de sa brise, l’eau pour les émotions qu’elle emporte dans notre chemin de guérison… nous laissant alors avec le coeur en paix…

Dominique Jeanneret